La Federal Trade Commission américaine ouvre une enquête pour déterminer si Facebook a mal utilisé les données personnelles de ses utilisateurs.

Bloomberg rapporte ce matin via une source anonyme que la FTC va sonder Facebook et son implication avec Cambridge Analytica.

L’enquête cherchera à savoir si le service social a enfreint un décret de consentement sur la manière dont il utilisait des données personnelles.

The Verge a une chronologie détaillée de ce qui s’est passé avec ce développement après que The New York Times et The Guardian ont rapporté que Cambridge Analytica « a mal utilisé les données des utilisateurs de 50 millions d’utilisateurs de Facebook. »

Pour sa part, la société d’analyse basée à Londres, Cambridge Analytica, affirme n’avoir rien fait de mal.

À la suite de ces événements récents, les actions Facebook ont ​​plongé d’environ 10%, passant d’un sommet de 185 $ vendredi dernier à 167 $.

Bloomberg note que si la FTC décide que Facebook a violé son décret de consentement, elle pourrait voir d’énormes amendes, jusqu’à «des milliers de dollars par jour par violation».


  Une action difficile sur le «contenu préjudiciable» pourrait toucher Apple, Google et d'autres - iTricks